Crise climatique et environnementale : l’énergie

Présentation

Afin de poursuivre la diffusion de connaissance sur le changement climatique, les Shifters de Montréal vous propose un cours original sur l’énergie et le changement climatique.

Ce cours s’adresse au grand public et traitera du rapport des sociétés humaines à l’énergie, des impacts observables sur le climat au Québec et dans le monde, ainsi que des leviers à disposition pour atteindre les objectifs environnementaux du gouvernement québécois.

Professeur-e(s)

Julien ToussaintJulien Toussaint est ingénieur et consultant en énergie sur les enjeux de réduction de l'empreinte carbone. Il a fondé l'antenne montréalaise des Shifters, ensemble de bénévoles appuyant The Shift Project, un groupe de réflexion qui œuvre en faveur d'une économie décarbonée pour limiter le dérèglement climatique lié aux activités humaines, et affronter l'épuisement des ressources en énergies fossiles.
Max PinsardMax Pinsard est docteur en sciences de l'énergie et matériaux de INRS-EMT Montréal. Il a dirigé le projet "DiagnosTIC" des Shifters Montréal (2 rapports sur le numérique), et est également gérant du Low-Tech Lab de Montréal. Il développe des réflexions sur les enjeux techniques, la physique de l'énergie, l'evopsy et la science des systèmes complexes.
Estelle LouineauEstelle Louineau est analyste en cycle de vie au CIRAIG depuis janvier 2018. Sa contribution au développement et à la transmission de connaissances en environnement ne s'arrête pas à son emploi puisqu'elle donne aussi de son temps à plusieurs organisations dont les Shifters Montréal et PolyCarbone.
Cédric BéguinCédric Béguin est professeur à Polytechnique Montréal spécialisé dans les écoulements diphasiques présents notamment dans les centrales hydroélectriques ou nucléaires. Il enseigne un cours sur les systèmes énergétiques à l'école Polytechnique.

Plan de session

En ligne

nov. 25

Usages de l'énergie et origine du changement climatique

mercredi, 19h, En ligne : https://us02web.zoom.us/j/86280909903?pwd=dWM5c3M0U25lUmtJU2U0RXRmZTJ5dz09

Cette séance est bref retour sur les concepts scientifiques clés du changement climatique, de l’usage de l’énergie dans nos sociétés contemporaines selon les différentes sources disponibles.

Séance présentée par Julien Toussaint

Lien pour assister à la séance : https://us02web.zoom.us/j/86280909903?pwd=dWM5c3M0U25lUmtJU2U0RXRmZTJ5dz09


déc. 2

État des lieux et opportunités au Québec

mercredi, 19h, À confirmer

Cette séance décrit l’usage de l’énergie au Québec selon les différents secteurs économiques (industrie, bâtiment, transport ect.) et son impact sur le changement climatique, c’est-à-dire en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Différents scénarios de réduction des émissions seront présentés afin d’atteindre les objectifs climatique de la COP21.

Séance présentée par Estelle Louineau et Cédric Béguin

Lien pour assister à la séance :  sur Zoom au https://us02web.zoom.us/j/84686066690?pwd=VVQzUElFV0JvZ0hTY29uMmRBV21OZz09


déc. 9

Numérique & Environnement : diagnosTIC des impacts locaux et globaux

mercredi, 19h, À confirmer

Maxime Pinsard présentera les résultats du projet « DiagnosTIC », réalisé par un groupe de travail des Shifters qu’il a dirigé, visant à quantifier l’impact environnemental du numérique (TIC) au Canada et au Québec, en présentant également le contexte mondial (disponible ici). L’étude analyse l’ensemble des appareils utilisateurs, des infrastructures réseaux et des équipements de stockage pour quantifier les émissions de GES totales des TIC, ainsi que leur utilisation d’énergie et de métaux. Quelques éléments d’une vue d’ensemble de l’utilisation grandissante du numérique au Canada, et particulièrement à Montréal, seront aussi discutés.

Séance présentée par Maxime Pinsard


déc. 16

Environnement : face à la Grande Accélération, les (s)low-techs

mercredi, 19h, À confirmer

Le Low Tech Lab de Montréal promeut l’utilisation de technologies sobres (« low-tech ») pour répondre à des besoins essentiels, dans une optique de réduction de l’empreinte écologique de nos biens de consommation et de ré-appropriation des techniques par le plus grand nombre. Cette séance présentera notamment l’utilisation des matières premières par nos sociétés et d’autres problèmes liés aux high-techs, posera la problématique de la Technique dans son ensemble, avant de présenter des exemples concrets et motivants de low-techs du monde entier.

Séance présentée par Maxime Pinsard