Le Québec et les Autochtones: une histoire singulière

Présentation

Lieu d’une rencontre apparemment fraternelle et égalitaire entre les coureurs des bois et les Autochtones, le Québec est aujourd’hui une province où les relations entre le monde amérindien et la société francophone « majoritaire » semblent particulièrement antagonistes et douloureuses. Les souverainismes autochtones sont-ils solubles dans le souverainisme québécois? Comment dessiner un avenir après la crise d’Oka et la crise de Val d’Or?

Professeur-e(s)

Serge BouchardNé à Montréal en 1947, Serge Bouchard est anthropologue, auteur et animateur, il communique sur toutes les tribunes sa passion pour l’histoire des Amérindiens et des Métis, pour la nordicité, pour l’Amérique francophone.
Aurélie ArnaudAurélie Arnaud travaille depuis 8 ans pour Femmes autochtones du Québec comme responsable des communications et coordonnatrice aux enjeux environnementaux. Elle a aussi fait les relations de presse pour l’évènement québécois de la Commission de Vérité et Réconciliation. Elle a donné plusieurs conférences sur le sujet des pensionnats, mais aussi sur la Loi sur les indiens, les femmes autochtones, le développement minier. Non-autochtone elle-même, elle souhaite inviter les québécoisEs à connaître leur histoire, l’histoire de la colonisation autochtone, avec ses aspects les plus sombres, afin de créer un vivre-ensemble déconstruit des préjugés et du racisme qui prévalent encore aujourd’hui dans les sociétés québécoises et canadiennes à l’encontre des peuples autochtones.
Julie RousseauJulie Rousseau est conseillère à Pekuakamiulnuatsh Takuhikan depuis mai 2013. Elle a également travaillé à la Maison de la famille Shaputuan puamun de Mashteuiatsh en tant qu’agente de relations humaines. Elle a été formatrice au projet Ishkuteu, un projet qui visait l’amélioration des capacités d’intervention des ressources d’aide en violence conjugale auprès des femmes autochtones en partenariat avec le Service aux collectivités de l’UQAM, Femmes autochtones du Québec, la Fédération de ressources d’hébergement pour femmes violentées et en difficulté du Québec ainsi qu’avec le Réseau DIALOG. Elle a publié quelques ouvrages et a été invitée comme conférencière à de nombreux colloques et forums concernant les réalités passées et actuelles des Premières Nations au Québec et été récipiendaire du prix Je prends ma place offert par le Regroupement action jeunesse 02 afin de souligner sa participation citoyenne au sein de sa communauté et de la région.
Bérénice Mollen-DupuisInnue originaire de Mingan, Bérénice Mollen-Dupuis est chargée de projet à Montréal Autochtone, un organisme qui a pour mission d'améliorer la qualité de vie des Autochtones vivants dans la région de Montréal en offrant un carrefour de services urbains, un milieu positif et un ancrage culturel.

Plan de session

Cours donné à la librairie Zone Libre, 262, rue Sainte-Catherine Est, Montréal

mars 17

Rapports entre les Québécois et les Autochtones I

jeudi, 19h, Librairie Zone Libre

Territoires et souveraineté : une réflexion sur les relations historiques entre les Canadiens français et les Premières Nations à l’échelle de l’Amérique.

Cours donné par Serge Bouchard.


mars 31

Rapports entre les Québécois et les Autochtones II

jeudi, 19h, Librairie Zone Libre

Des traités anciens aux traités modernes, et du paternalisme à l’autonomie : ce qui a été entendu et ce qui n’a pas été entendu.

Cours donné par Serge Bouchard.


avril 14

Revendications politiques et mouvements sociaux autochtones

jeudi, 19h, Librairie Zone Libre

Les peuples autochtones ont refait surface au Québec lors de la crise d’Oka en 1990. Sur la côte Nord ou en Gaspésie, ils étaient surtout des empêcheurs de pêcher en rond. Seulement voilà, cela fait longtemps que les peuples autochtones s’organisent pour protéger leurs territoires, revendiquer leurs droits et négocier avec les gouvernements. Malgré les différentes politiques de colonisation mises en place par les différents gouvernements, de grandes figures politiques autochtones se dégagent au cours du dernier siècle. Par leur histoire et celle des mouvements qu’elles ont incarné, nous verrons l’ampleur des défis juridiques et politiques traversés. Des revendications territoriales à la réintégration de leur statut pour des milliers de femmes autochtones privées du leur, ce survol historique des mouvements sociaux autochtones nous permettra de mieux comprendre ceux d’aujourd’hui.

Cours donné par Aurélie Arnaud.


avril 28

Sous toute réserve!

jeudi, 19h, Librairie Zone Libre

Une réserve autochtone, c’est quoi? Terre fédérale dans un contexte provincial. Il semble bien complexe de s’y retrouver. De réserve à communauté, les populations autochtones doivent composer avec le cadre législatif de ces terres. Malgré l’exclusivité conférée à la Couronne, les Premières Nations ont toujours clamées haut et fort leur autonomie. Cette présentation abordera donc le mode de gouvernance et les réalités propres aux communautés des Premières Nations au Québec.

Cours donné par Julie Rousseau.


mai 12

Langues autochtones, revitalisation et enseignement

jeudi, 19h, Librairie Zone Libre

Le recensement de la population de 2011 a permis de dénombrer plus de 60 langues autochtones regroupées en 12 familles linguistiques distinctes, ce qui démontre la diversité des langues autochtones au Canada. Par contre, même si la population autochtone est en hausse, les langues sont quant à elles en déclins et les raisons de ce déclin sont multiples, mais les deux principales restent l’assimilation forcée des peuples autochtones ainsi que du système des pensionnats indiens, tous deux étant directement liées à la Loi sur les Indiens.

C’est pourquoi, depuis septembre 2015, Montréal Autochtone offre à ses membres des cours de langue Innu, Cree et Kanien:keha (Mohawk) grâce à une subvention de Patrimoine Canada par son programme ILA (Initiative des Langues Autochtones). Ces cours ont pour but de garder leurs langues vivantes et de soutenir les autochtones ayant peu ou très peu de connaissances sur leur langue. Montréal Autochtone offre aussi l’opportunité aux allochtones de la grande région de Montréal de découvrir une des trois langues autochtones les plus parlées au Québec.

Cours donné par Bérénice Mollen-Dupuis.


juin 2

La renaissance des arts autochtones, table ronde dans le cadre du OFFTA

jeudi, 18h, Monument-National, Café

Les collaborations entre artistes autochtones contribuent au renforcement de nos pratiques artistiques tout en nous offrant un appui mutuel et une solidarité. Cette table ronde crée un espace qui nous permet, en tant que peuples autochtones, de nous réunir afin de réfléchir collectivement et discuter sur la meilleure façon de soutenir l’épanouissement de notre communauté artistique autochtone.

Participants:
Santee Smith (Kaha:wi Dance Theatre, Six Nations), Charles Koroneho (Te Toki Haruru, New Zealand), Brittany Ryan (Indigenous Performing Arts Alliance, Toronto), André Dudemaine (Présence Autochtone, Montreal)


La dernière séance du cours sera donnée au café du Monument-National