L’UPop dans les quartiers de Montréal

Présentation

Chaque quartier a une histoire à raconter, façonnée jour après jour par son territoire, ses citoyen.ne.s, ses luttes, ses enjeux. Ces derniers font l’objet de recherches académiques, mais les connaissances théoriques qui en résultent sont rarement discutées au sein même des milieux où ils sont directement vécus, là où les personnes et les organismes font face aux difficultés du quotidien. Une telle mise en commun pourrait-elle mener à une réduction durable des inégalités, voire à de réelles transformations sociales?

Ce cours s’inscrit dans un double mouvement. D’une part, il répond à la volonté de l’UPop Montréal de s’adresser à un plus large public. Il vise ensuite la création d’un dialogue entre les milieux citoyen, communautaire, militant et académique. Les deux séances au programme vous invitent à découvrir ou redécouvrir les quartiers Villeray et Centre-Sud, à travers l’évolution de certains enjeux précis et la façon dont citoyen.ne.s, organismes et chercheur.se.s se mobilisent pour y répondre.

Les séances de ce cours sont construites de façon collective, avec la collaboration des Corporations de Développement Communautaire Solidarités Villeray et Centre-Sud, de Cité-ID Living Lab, du Centre des Femmes d’Ici et d’Ailleurs, ainsi que des citoyen.ne.s impliqué.e.s dans les différentes initiatives présentées.

Le cours a été proposé et conçu par Caroline Tremblay.

Professeur-e(s)

Caroline TremblayCaroline Tremblay est doctorante en sociologie à l’UQAM et chargée de projet au Collectif Villeray SANS FAIM. Elle s’intéresse aux stratégies de transition vers des sociétés postcroissance, principalement à travers la convergence d'acteurs.trices issus de différents domaines et champs d'action. Ses recherches actuelles portent sur l'inclusion des personnes marginalisées dans les mouvements de lutte au capitalisme.

Plan de session

Au café Perko, 753, rue Villeray

oct. 23

Portraits de femmes racisées dans Villeray

mercredi, 19h, Café Perko

Villeray est un quartier qui change rapidement et dans lequel se trouvent d’importantes poches de pauvreté, de plus en plus confinées dans des secteurs précis. Comme les femmes racisées sont au coeur de cette réalité, elles ont fait l’objet d’une étude visant à connaître leurs besoins spécifiques en matière de précarité économique, d’insertion sociale, de violence et de discrimination. Cette séance vise à donner la parole à ces femmes par la présentation des résultats de cette étude et l’exploration des stratégies mises en place pour répondre aux différents enjeux identifiés.


À l’Écomusée du fier monde, 2050, rue Atateken

nov. 6

Un espace de création de liens sociaux dans le quartier Centre-Sud

mercredi, 19h, À l’Écomusée du fier monde

Centre-Sud est un quartier diversifié composé d’une pluralité de groupes populationnels. Bien que ces groupes cohabitent sur un même espace, ils ne se côtoient pas nécessairement. Les liens sociaux demandent du temps à construire. Ces derniers peuvent être renforcés ou même générés par l’entremise de plusieurs activités. Cette séance propose de comprendre le concept de capital social ou la création des liens sociaux via l’exemple d’une activité qui se tient régulièrement dans le quartier : Soupe Locale Centre-Sud.

Intervenant.e.s:

• Claudia Beaudoin, chargée de concertation à la CDC Centre-Sud
• Morgan Chelihi, assistant de recherche à Cité-ID Living Lab
• Marianne Forgues, initiatrice du projet Les Malaimés, présenté à Soupe Locale Centre-Sud
• Pascal Huynh, co-fondateur de Soupe Locale à Montréal
• Julie-Maude Normandin, codirectrice, Recherche et Communication à Cité-ID Living Lab
• Alexandre Savoie, chargé de concertation à la CDC Centre-Sud