Urgence climatique et transition sociale-environnementale. Partie 2 : La transition sociale et environnementale au Québec

Présentation

Cette deuxième partie du cours sur les changements climatiques se concentre davantage sur les différentes solutions possibles pour réduire l’empreinte écologique de nos modes de vie, tant sur le plan individuel – alimentation, énergie, mobilité, agriculture etc.- que collectif – exemple de mobilisation sociale contre le projet GNL Gazoduq. Cette partie entend également donner la parole à des spécialistes du domaine de la santé qui expliqueront la manière dont ils mesurent et prévoient les effets du changement climatique.

Toutes les séances sont sur entrée libre, sans réservation. 

Professeur-e(s)

Mélanie BusbyMélanie Busby est actuellement chargée de projet pour le projet Québec ZéN (Zéro émission nette) du Front commun pour la transition énergétique (FCTÉ). Détentrice d’un doctorat en biologie, elle s’implique au sein du groupe citoyen Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville, préoccupé par l’environnement et plus particulièrement par la transition énergétique. Elle s’implique activement au sein de la coalition Sortons la Caisse du carbone qui demande le désinvestissement des énergies fossiles de la Caisse de dépôt et placement du Québec.
Melody PorlierMelody Porlier possède un doctorat en écologie de l’Université de Sherbrooke, où ses recherches ont notamment porté sur les effets des changements environnementaux sur les population aviaires. Aujourd’hui étudiante en médecine à l’Université de Montréal, elle s’intéresse particulièrement aux impacts de l’environnement et des changements climatiques sur la santé et est impliquée au sein de l’Association Québécoise des Médecins pour l’Environnement.
Marie-Jo OuimetMarie-Jo Ouimet est médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive. Elle travaille en santé environnementale en milieu autochtone depuis 2017. Elle est membre de l'Association Québécoise des Médecins pour l'Environnement, la Planète s'Invite en Santé et Doctors for Extinction Rebellion. Elle est également très impliquée auprès de Médecins du Monde Canada.
André BélisleAndré Bélisle, Président de l’AQLPA Depuis plus de 38 ans au cœur de l’action en environnement au Québec. André Bélisle, cofondateur en 1982 de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, est à l’origine de plusieurs des plus importantes campagnes d’éducation populaire en environnement de l’histoire du Québec. Précurseur dans le domaine environnemental au Québec il aime rappeler qu’il est d’abord un gars d’équipe, il fut travailleur de ligne à la Bais James de 1973 à 1982 et il est toujours producteur forestier aujourd’hui. Il partage avec la population son histoire fier de ses « compagnes et compagnons de lutte » et de leurs victoires qui ont façonné le paysage environnemental québécois pour les générations à venir. Il partage les leçons tirées de ses expériences, invite les individus et les communautés à passer à l’action face aux menaces environnementales qui nous affectent. Il dit souvent « si moi un ancien gars de la construction j’ai pu accomplir tout ça alors tout le monde est capable ». Celui-ci a effectué de nombreuses tournées de mobilisation du public québécois et a coordonné plusieurs programmes populaires tel que; projet Arc-en-ciel, Un air d’avenir, Faites de l’air!, Adieu Bazou!, Changez d’air!, l’Énergie j’ai mon mot à dire!, Citoyens taisez-vous et GroupMobilisation, Déclaration d’urgence climatique. Pluies acides, pollution industrielle, débat public sur l’énergie, efficacité énergétique, énergies renouvelables, protocole de Kyoto, les sommets mondiaux sur le climat et les gaz à effet de serre, pollution automobile, gaz de schiste, smog, liberté d’expression et poursuites abusives, changement climatique, sont autant de causes défendues avec succès par l’AQLPA et son président.
Adrien Guibert-Barthez

Plan de session

Au bar Station Ho.st, 1494, rue Ontario Est, Montréal

mars 9

Le scénario «zéro émissions».

lundi, 19h, Station Ho.st

Face à l’urgence climatique, les virages que nous prenons maintenant feront la différence : tout va se jouer dans la décennie 2020 et il faut impérativement parvenir à la carboneutralité le plus tôt possible. Des solutions existent, mais la profondeur des transformations à effectuer, dans les délais qui nous sont impartis, appelle à une concertation intense.
Le Front commun pour la transition énergétique vise à dynamiser et à faciliter cette concertation. Pour ce faire, il propose une Feuille de route vers un Québec zéro émission nette («ZéN»), plus résilient et plus juste, en invitant tous les acteurs sociaux du Québec à l’utiliser comme base d’un dialogue constructif sur les choix cruciaux à faire sans délai ainsi que sur les plans d’action à déployer à court, à moyen et à plus long terme. Les fruits de ces échanges serviront à enrichir nos analyses et nos propositions, dans l’espoir d’arriver d’ici avril 2020 à une Feuille de route qui fera largement consensus au sein de la société québécoise et de tous les peuples qui habitent ce territoire politique.

Séance donnée par Mélanie Busby.

Enregistrement audio de cette séance.


mars 16

La santé et le réchauffement du climat.

lundi, 19h, Station Ho.st

Déterminants sociaux / déterminants environnementaux de la santé.
Impacts des changements climatiques sur la santé au Québec, à l’international, et sur les communautés. autochtones nordiques.
Impacts anticipés pour la société.
Co-bénéfices pour la santé de l’action climatique.
Mobilisation du milieu de la santé sur les plans local et planétaire.

Séance donnée par Melody Porlier et Marie-Jo Ouimet.


mars 23

Quelles actions pour un transport durable ?

lundi, 19h, Sation Ho.st

En 2009, le secteur des transports émettait 43,5% des gaz à effet de serre (GES) du Québec. Le transport routier, incluant près de six millions de véhicules immatriculés au Québec, représente plus de 76% des émissions des transports ou 33% des émissions totales. Le nombre de véhicules augmente beaucoup plus vite que la population. Par quoi passera l’atteinte de nos objectifs en matière de réduction des GES ?

Présentation des chantiers de la DUC : un plan de transformation urgent en réponse à la crise climatique, qui reconnait que seule une mobilisation citoyenne massive pourra contrer un bouleversement climatique abrupt et irréversible. Les C-DUC invitent donc à la mobilisation ou la création de comités citoyens afin de les faire appliquer dès maintenant.

Séance donnée par André Bélisle.


mars 30

Luttes pour le climat au Saguenay: le projet GNL-Gazoduq.

lundi, 19h, Station Ho.st

En présentant le projet GNL comme un projet « durable » essentiel à la croissance économique du Saguenay, les médias et le gouvernement minimisent les impacts environnementaux très négatifs  – pollution, santé, risque pour la biodiversité du Fjord, destruction du paysage – d’un projet dont les « prodigieuses » retombées économiques, notamment au niveau de l’emploi, demeurent encore très controversées.

Séance donnée par Adrien Guibert-Barthez