Luttes locales et municipales : vers une transformation radicale de la société?

Présentation

Partout dans le monde l’enjeu du territoire est redevenu crucial pour l’avenir de l’humanité. Dans ce XXIe siècle promis à tous les bouleversements il s’est produit un événement local, un moment marquant dans l’histoire des luttes sociales de Pointe-Saint-Charles. Ce fait marquant est la lutte permettant d’arracher à un grand propriétaire immobilier, un bâtiment industriel voué à la démolition à l’encontre de la logique de concurrence du marché capitaliste. Imaginons maintenant qu’il ne s’agit pas d’un simple « tas de brique » mais une portion du territoire récupéré collectivement pour la collectivité…

Plus largement, quels rôles peuvent jouer les villes et les municipalités dans la transformation de la société? Comment les institutions municipales deviennent-elles des obstacles, ou au contraire des tremplins pour les alternatives locales, les expérimentations collectives et d’autres formes d’innovations sociales? Voilà quelques questions que nous aimerions explorer pour repenser les perspectives de changement social à partir des luttes urbaines, locales et municipales.

Professeur-e(s)

Marcel SévignyMarcel Sévigny est un militant libertaire de Pointe-Saint-Charles. Membre du collectif La Pointe libertaire (2004), il s’est retrouvé au cœur de la lutte contre le casino (2005), membre du Centre social autogéré (2007), fondateur du Collectif 7 à nous en 2009 (Bâtiment 7) et membre fondateur du Détour (2016), épicerie autogérée au sein du B7.
Jonathan Durand-FolcoJonathan Durand Folco est professeur à l’École d’innovation sociale de l’Université Saint-Paul, à Ottawa. Auteur du livre À nous la ville. Traité de municipalisme (Écosociété, 2017), ses intérêts de recherche et d’engagement portent sur la démocratie participative, l’économie solidaire, la politique municipale, les communs, et les innovations citoyennes en milieu urbain.

Plan de session

Cours donné au Bâtiment 7, 1900 Rue le Ber, Montréal

nov. 7

Vingt ans de luttes locales à Pointe-Saint-Charles

mercredi, 19 h, Bâtiment 7

La lutte pour le Bâtiment 7 semble impulser une voie vers un changement de paradigme.
• Expérimentation de la politique représentative;
• Le mouvement communautaire « au pouvoir » à Pointe-Saint-Charles (1986-2001) – bref bilan
• Retour à l’autonomie politique – la présence des libertaires
• L’étincelle du Bâtiment 7


nov. 21

Que porte le rêve du Bâtiment 7 ?

mercredi, 19 h, Bâtiment 7

Quel est donc le sens de ce rêve porté par les artisanes et artisans de l’écosystème du B7 en 2018 ? Sous le slogan/rêve de Fabrique d’autonomie collective le B7 met-il en pratique une sorte de réinvention du politique ?

Cette soirée abordera l’intuition politique du départ, ainsi que de quelques enjeux qui en découle.
• L’intuition politique du départ animée par le CSA (Centre social autogéré)
• Bâtiment 7 : la phase A et son pôle des pratiques (2017-2018);
• Bâtiment 7 : un territoire, un milieu de vie, un outil d’enracinement;
• Auto institution de la communauté politique : le Communalisme ? (Murray Bookchin).


déc. 6

Radicaliser la politique municipale : de Projet Montréal au municipalisme de transformation sociale

jeudi, 19 h, Bâtiment 7

Le municipalisme est un mouvement qui cherche à accélérer la transformation démocratique de la vie sociale, économique et politique par la réappropriation citoyenne des institutions municipales, l’économie solidaire et les communs. Après avoir décrit brièvement les grands principes du municipalisme et ses principales manifestations dans différentes villes du monde, nous prendrons l’exemple de la ville de Montréal et de la nouvelle administration Plante pour voir comment il serait possible de radicaliser la démocratie locale et de favoriser le changement social par la construction de partenariats publics-communs.