La grande culture des p’tits bon’hommes II

Présentation

Professeur-e(s)

Jean-Philippe A. Beaudin

Plan de session

Cours donné au Bar A, 213 Rachel Est, Montréal, à 19h

nov. 4

Spéléologie wisconsinoise : Platon dans Blankets de Craig Thompson

Le jeune Craig tente de trouver sa place dans le monde alors qu’il grandit au Wisconsin, en région rurale, dans une famille fondamentaliste chrétienne. Une première histoire d’amour déclenchera chez lui plusieurs questionnements. C’est au retour d’un séjour chez son amie que Craig assiste à un cours sur l’allégorie de la caverne chez Platon. C’est à partir de ce moment que la vie de Craig prendra un autre tournant. Nous nous intéresserons donc à la manière dont Thompson utilise l’allégorie platonicienne dans son œuvre en insistant sur la notion d’art du retournement.


nov. 11

Walking Dead contre survivants: quels appétits pour nous définir?

Avec The Walking Dead, de Robert Kirkman, Tony Moore et Charlie Adlard, on considérera la possibilité que les héros de la série « incarnent » une affirmation de la volonté de puissance humaine. Au bord de l’abîme et hors des contraintes sociales, est-il possible de créer des valeurs ? Il s’agit d’explorer la quête d’humanité des personnages et leur combat pour maintenir un semblant de cohésion sociale malgré un univers dystopique, dans une perspective nietzschéenne.

» Avec la participation de Marie Pilon


nov. 18

Supérieurs ou égaux? : Étude en parallèle de Tintin au Congo d’Hergé (1937) et Le rayon noir de Tome et Janry (1992).

Une partie de la bande dessinée franco-belge est réputée plutôt raciste. Avec Tintin au Congo d’Hergé, nous étudierons le colonialisme belge à partir de Peaux noires, masques blancs de Frantz Fanon et du Portrait du colonisé d’Albert Memmi, deux essais dépeignant les relations complexe entre colonisés et colonisateurs. Puis, nous nous intéresserons à l’évolution de la question du racisme et de la vision de l’Autre au travers Le rayon noir de Tome et Janry. Ce dernier album est une excellente illustration du rapport à l’Autre dans un microcosme. Dans cette aventure de Spirou et Fantasio, les habitants du village de Champignac devenant Noirs grâce à un rayon concocté par un comte scientifique.

» Avec la participation de Rachel Hippolyte


nov. 25

Flingues et nichons : féminité, violence et performance dans la bédé belge.

À partir de la BD belge, on s’intéressera à la représentation de la femme et à la performativité genrée en discutant particulièrement de modèles modernes à travers les personnages d’Aria (de Michel Weiland), Yoko Tsuno (de Roger Leloup) et Natacha (de François Walthéry). Ces trois personnages de bédé nous permettent de mettre en évidence le lien (ou plutôt, l’absence de lien) entre apparence physique traditionnellement acceptable et rôle social. Analyser ces personnages pourrait être utile pour discuter du concept de performativité du genre dans l’œuvre de Judith Butler (et particulièrement dans Gender Trouble).

» Avec la participation de Marie Pilon


déc. 2

Si 2+2=5, alors V est pour Totalitarisme : V for Vendetta de Moore et Lloyd

Dans une Angleterre totalitaire, un justicier solitaire, ancien sujet d’expérience dans des camps de concentration, se venge de ses bourreaux et fait tomber le régime qu’ils entretiennent. Nous nous intéresserons particulièrement à la représentation du totalitarisme par Moore et Lloyd en analysant cette bande dessinée à partir du Système totalitaire, troisième partie de L’Origine du totalitarisme d’Hannah Arendt

Prochaine séance
La session est maintenant terminée

Les séances avaient lieu les Mercredi 19h00 à Bar A (213, rue Rachel Est).

Consultez le plan de session pour connaître toutes les dates.
Carte du lieu